Une année de voyage

Posted by on Août 27, 2013 in Dépenses Mensuelles, Pays | 0 comments

Résumé: Une année sur la route, voici dans cet article les points forts de notre voyage, les difficultés rencontrées, les hauts et les bas de notre périple, les endroits qu’on a préférés.

Nous voilà déjà à célébrer notre première année sur la route. Il y a un an tout juste j’étais encore à Toronto à boucler deux ans de notre vie canadienne, et Bassel au Caire, tous deux nous préparant à nous retrouver dans la ville mythique de New-York point de départ de notre voyage. Le temps a passé extrêmement vite.

IMG_5979

Coucher de soleil à Los Angeles

Pour cette première année de voyage, mis à part quelques détails, on ne s’est pas beaucoup éloignés de notre projet initial qui était de traverser les Etats-Unis d’est en ouest puis de faire deux pays en Amérique du Sud (l’Equateur et la Bolivie) et enfin de partir pour l’Europe, la France en priorité. Quand on a réservé nos billets d’avion pour l’Amérique du Sud à Los Angeles, il s’est avéré qu’il coûtait moins cher de partir d’abord en Bolivie, puis en Equateur et de rentrer en Europe via Madrid (ce qui n’était pas prévu au programme, mais ce qu’on n’a pas regretté!) 

On a voyagé de façon très différente dans chaque pays, en faisant du couchsurfing aux Etats-Unis et en Espagne, en allant à l’hôtel ou en louant des appartements en Amérique du Sud, et en restant dans la famille en France.

Traverser les Etats-Unis d’est en ouest passant par sept villes et en faisant du couchsurfing nous a permis non seulement de connaître le pays mais aussi les Américains. On a aussi eu la chance d’être là-bas en pleine campagne électorale pour les présidentielles de 2012, on a donc pu suivre les débats à la télé et à la radio et aussi demander aux personnes qu’on rencontrait leur opinion, c’était très intéressant. Notre voyage aux Etats-Unis a surtout été marqué par nos rencontres, on a en effet trouvé les Américains très ouverts, autant désireux de partager leurs idées et leur mode de vie que de connaître d’autres cultures.

IMG_9339

Dans l’atelier d’un sculpteur à Oruro

Deux mois et demi plus tard on s’est envolés pour la Bolivie où on est restés trois mois. La Bolivie a été pour nous le premier vrai changement étant donné que les Etats-Unis ressemblent beaucoup au Canada où on a vécu deux ans avant de commencer notre voyage. On n’a pas fait de couchsurfing en Bolivie, on a donc pas eu la chance de connaître les Boliviens aussi bien que les Américains, notre espagnol étant qui plus est assez basic la communication était aussi plus difficile. On a cependant adoré ce pays dont les paysages et la faune restent exceptionnels. On a rencontré des gens très sympas aussi.
On est arrivés en Bolivie sans feuille de route on a donc fait quelques erreurs dont passer un mois entier à Cochabamba (où une semaine aurait suffit), cela nous a toutefois permis d’économiser un peu. J’aurais bien aimé passer plus de temps à La Paz aussi. On a passé Noël à Oruro, le jour de l’an dans le parc national de Sajama et on a fini notre périple bolivien dans la petite ville tropicale de Rurrenabaque.

IMG_1188

Avec une tortue géante aux Galapagos

On est arrivés à Guayaquil le 29 Janvier et dès le lendemain on était dans l’avion direction les Galapagos notre principale destination en Equateur. On a eu la grande chance de pouvoir passer deux mois complets dans l’archipel. On a été un peu déçus par les habitants des îles qui je pense voient tellement de touristes “éclairs” qu’ils ne font aucun effort pour établir avec les étrangers une relation autre que commerciale. C’est vrai qu’on va aux Galapagos en général pour la faune mais c’est toujours plus agréable quand les gens sont sympas. Ceci dit, on a vécu  dans l’archipel l’expérience inoubliable de vivre pendant deux mois dans cet écosystème unique. On est ensuite retournés sur le continent pour passer trois semaines à Baños, une petite ville typiquement équatorienne où on a profité de très beaux paysages et où on a joué à Indiana Jones et essayé pas mal d’activités et de sports aventureux…

IMG_6385

Randonnée à cheval à Baños

On est arrivés à Madrid le 25 Avril où on a été accueillis par des températures glaciales. Heureusement la capitale espagnole nous reservait de très bonnes surprises en matière de gastronomie et de chaleur humaine. On a profité pleinement de ces dix jours à Madrid qui n’étaient pas prévus au programme, mais qui ont vraiment été un plus dans notre périple. On espère pouvoir retourner et passer plus de temps en Espagne pour pouvoir y visiter d’autres régions. 

On est finalement rentrés en France mon pays natal . On a  programmé cette étape pour deux principales raisons: d’abord pour passer du temps avec la famille et les amis qui nous manquent toujours beaucoup et ensuite pour s’occuper de paperasserie administrative (un nouveau passeport pour moi et une carte de séjour pour Bassel) moins drôle mais indispensable pour continuer de voyager. On a cependant pu visiter non pas toute la France mais pas mal d’endroits en Normandie et écrire plusieurs articles sur notamment Bernay, le Mont St Michel et Rouen. La France est donc pour nous une étape un peu différente qui nous permet aussi de planifier la suite de notre voyage.

IMG_0088

Avec la famille en France

Le meilleur de notre voyage

Bien qu’on ait l’impression d’avoir raté beaucoup de choses, tout d’abord à cause de notre budget limité et aussi parce que de toute façon on ne peut jamais tout faire ni tout voir,  on a quand même visité des endroits exceptionnels, à commencer par New-York, cette ville mythique qui fait rêver tant de monde. On a aussi non sans difficultés pu visiter Walnut Grove le village de la célèbre Laura Ingall’s Wilder auteur de la série de livres “La petite maison dans la prairie” et rendue presque mondialement connue par la série télévisée du même nom. Les deux petits villages de New Ulm et de Walnut Grove ont été pour nous les seuls endroits aux Etats-Unis où on a vraiment senti l’âme profonde du pays. Ca a été une expérience inoubliable.
On a contre toute attente pour moi, adoré Las Vegas où Bassel voulait aller et qui est une ville vraiment unique au monde!

IMG_0259

Un singe dans la pampa bolivienne

En Bolivie les quatre jours passés dans le magnifique parc national de Sajama à 4200 mètres d’altitude dans la Cordillère des Andes nous ont permis malgré le froid de passer du temps en pleine nature. Avec seulement 80 familles pour habitants le village de Sajama est entouré de montagnes, de volcans et de centaines de lamas et d’alpagas.
Autre point fort de notre voyage en Bolivie, notre excursion tropicale de trois jours dans la pampa durant laquelle on a pu voir une très grande quantité d’animaux et d’oiseaux splendides dans leur milieu naturel. On espère qu’on pourra refaire ce mini safari bolivien un jour.

En Equateur, bien qu’on ait adoré Baños, le point phare du pays sont bien sûr les Galapagos pour leur faune et leur flore uniques au monde. Le top du voyage a été la journée qu’on a passée à Kicker Rock au large de l’île de San Cristobal et où on a pu nager avec des raies mantas, des otaries, des tortues marines, des requins et même un requin marteau.

IMG_5137

Bassel avec une otarie

Si on était restés en Espagne plus longtemps il y aurait eu d’autres points forts, Madrid ayant déjà été pour nous une révélation.

Rien de très nouveau pour moi en Normandie la région où j’ai grandi. Ceci dit, la beauté éternelle du Mont St Michel m’émeut toujours autant. Pour Bassel c’était une première visite et il a beaucoup aimé. 
On connait tous les deux la ville de Rouen mais on n’y avait jamais vécu, et je dois dire qu’on n’a pas regretté d’avoir loué un studio pour un mois ce qui nous a permis de profiter pleinement de ma ville française préférée. Monuments, musées, magasins, événements, il y a beaucoup de choses à dire sur Rouen mais rien ne remplace une visite. 

Les choses qu’on a manquées

On a l’impression d’avoir raté beaucoup de choses durant ce voyage, aux Etats-Unis:  Washington, le Texas, l’Arizona, le Grand Canyon, le Mississippi dans le sud.  
En Bolivie on a manqué Copacabana, le lac Titicaca, le Salar de Uyuni, et Sucre.
En Equateur on a n’a pas vu Quito ni Cuenca. On aurait aimé aussi visiter plus de régions tropicales.
On espère retourner bientôt en Espage pour visiter Tolède, Barcelone, Grenade, l’Andalousie.

Les difficultés

Grâce à Dieu, tout s’est passé parfaitement passé mis à part quelques retards dont le plus important a été le retard de neuf heures du Megabus de Toronto à New-York! En général ces retards ne sont pour nous pas vraiment des difficultés mais font partie du voyage. 
On a trouvé le fait de voyager en général assez fatiguant physiquement, mais le plus difficile pour nous a été le fait de devoir prendre constamment des décisions ensemble tout en ayant des avis et des regards différents sur les endroits qu’on visitait et en n’étant pas toujours d’accord.

IMG_7556

Dans un avion

On a aussi eu quelques mésaventures

On a été mis à la rue lors de notre dernière expérience de couchsurfing à Paris pour avoir pratiqué notre religion (prié dans la chambre). On savait que la France était un pays laïc mais on a appris à nos dépens qu’il existait aussi des intégristes laïcs!

La typhoïde que Bassel a attrapée à Rurrenabaque a aussi été un défi. Ceci dit, bien que l’hôpital était plus que basic, le médecin était très compétent.

Qu’est-ce qu’on a le plus aimé

La  première chose qu’on a vraiment appréciée a été le fait de travailler pour nous même, n’avoir de rapport à faire à personne, être nos propre patrons, même si ce n’était pas toujours facile de prendre des décisions, d’être assidus et concentrés.
On a aussi beaucoup apprécié l’absence de routine, être les maîtres de notre temps, en faire ce qu’on voulait. Ne pas avoir à se lever tous les jours à la même heure et travailler quand on le voulait (quelque fois la nuit) est vraiment un luxe. 

On a aussi apprécié la liberté que procure le voyage en ce qui concerne les lieux  qu’on voulait voir, combien de temps on voulait rester et les choses qu’on voulait faire, le voyage étant une source continuelle d’inspiration.

IMG_6750

A Baños, des nouvelles rencontres

Le véritable joyaux de notre voyage reste les gens qu’on a rencontrés sur la route, même si ces rencontres ont parfois été brèves, on a adoré faire de nouvelles connaissances, se faire de nouveaux amis et revoir les anciens.

On est maintenant en France à attendre nos documents et programmer les prochaines étapes de notre voyage.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *